Il avait marché pendant des jours, seul et désespéré Il était assis au pied d’un sapin, la tête dans les ailes, lorsqu’une voix féminine le fit sursauter  Salut ! Tu t’es perdu, avenir gratuit par mail,   Peu enclin au bavardage, il se retourna pour expédier l’importune Mets les voiles poufiasse ! Tu vois pas qu’je Sa phrase gela sur son bec : devant lui se trouvait la plus ravissante pingouine qu’il lui ait jamais été donné de contempler Gonflant le torse, il se leva d’un bond.